AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 A new challenger!

AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: A new challenger!   Jeu 26 Oct - 15:58


Identité

Sexe : Homme
Âge : 31
Origines : Américano-anglaises
Profession : Prof. Pouvoir
Info perso

Surnom : The fatty fat fat
Année de naissance : 1994
Comment nous as-tu connus? : DC de Aydan
Multipass - Validé par Aydan
(c)Codage en LS sur Never Utopia

Hunter Selif

Mon cerveau n'est pas le seul muscle que je développe.

Mental

Hunter a vécu une vie qui lui a permis de devenir ce qu'il est aujourd'hui, un homme juste et bienveillant. Il aime aider son prochain car il pense que tout le monde a besoin qu'on lui tende la main, ce que lui n'a pas toujours connu et aurait bien aimer connaître durant ses jeunes années.
Son caractère est tel qu'on pourrait croire que c'était son destin de devenir professeur pour des personnes perdu dans l'immense complexité de leurs particularités.
Patient, empathique, sympathique et pédagogue, il va être le prof que vous auriez rêvé d'avoir étant plus jeune. A part si vous êtes du genre à ne pas aimer toutes formes d'enseignement ou bien d'être une forte tête qui va cracher sur les profs sans raison. Au quel cas Hunter sera vous conduire à la sorti de son cours avec un franc parler qui sera vous ravir.

Sinon, dans la vie hors du professionnel, Hunter et un charmant homme qui a été élevé dans les précepte de la galanterie et de la politesse. On pourrait penser alors au premier abord que c'est un dragueur, mais pas le moins du monde. C'est juste sa manière d'être.
Il aime lire et apprendre, il pense que le savoir est le meilleur outil que l'homme a pu s'approprier. Mais ne vous laisser pas surprendre par son allure de bibliothécaire quand il est avec un livre dans la main, car c'est un excellent combattant, mais vous comprendrez mieux pourquoi en écoutant la suite.


Physique

Cheveux
Chatain
Yeux
Marron
Peau
Très très légèrement bronzée
Taille
1m82
Corpulence
Musclé sous son allure de vieux professeur de math.
Hunter a une carrure musclé mais souple. Donc pas de gros muscle de bodybuildeur ou autre, mais une musculature souple et rapide.
Il s'habille de manière sérieuse dans 90% du temps. Une chemise, un jean, une ceinture et une cravate avec parfois une veste ou un veston pour compléter le tout. Il porte également des lunettes car oui Hunter est très légèrement déficient de l’œil droit, 7/10 pour être exacte, une légère myopie. En soit pas vraiment besoin de lunette, mais il y tient car il considère que pour bien lire, il faut deux yeux bien fonctionnelle. Par contre quand son corps travail, alors il les enlèves pour éviter de les abîmer.
Hunter a des cheveux mis long arrivant à la base du cou coiffé en épi et si on oublie sa myopie, il a de très beaux yeux marrons virant à la noisette.


Pouvoir
Element's Martial

Description: Hunter peut créer ou manier des éléments primaires ( feu, terre, eau, air ) et secondaire ( métal, foudre, lave, glace etc... ), ça en tout cas c'est la base fondamentale de son pouvoir. La réalité des choses est bien plus complexe.
Inconvénient: Hunter ne peut déployer son pouvoir que dans un contexte bien précis, il est impossible pour lui, même avec plein d'évolutions de changer cela. Pour créer et contrôler un élément, primaire comme secondaire, il doit maîtriser un art martial bien précis. Il est dans l'obligation, d'être un maître dans l'art du combat en rapport avec son élément. Vous comprendrez là toute la difficulté pour Hunter a découvrir son pouvoir, il doit d'abord maîtriser un style de combat avant d'espérer que celui-ci soit en lien avec un élément. En soit cette barrière n'est dû qu'à Hunter et son fond intérieur, mais cela ne changera jamais. Utiliser un élément, lui demande une forte dose d'énergie. Il peut pas utiliser son pouvoir plus de 15 minutes par tranche de deux heures.
Pour l'instant, Hunter n'a découvert qu'un seul élément et son art martial qui va avec.

- Boxe Anglaise / Feu: Cette art martial anglais lui permet de créer et contrôler le feu. Pour le moment, il ne peut créer que peu de flamme, plus des flamiches qu'autre chose mais la chaleur reste dangereuse au contact, de quoi provoquer des brûlures de 1er et 2nd degrés dans le cas d'un contact insistant. Lors d'une trop forte utilisation du feu, il va s'auto-brûler, 3-4 minutes pour être exacte.

Evolutions:

Majeur:

- Taï-chi / Eau: Cette art martial Chinois lui permet de contrôler l'eau. Il ne peut le créer car pas assez de puissance pour extraire l'eau de l'air. L'eau qu'il peut contrôler n'est pas immense, il peut manier et de manière assez grossière que des petits volumes d'eau à la fois, pas plus de 8L. Pas une grande vélocité mais il peut tout de même fouetter ou repousser quelqu'un avec un corps frêle. Il ne peut utiliser son corps plus de 3 minutes car son corps s’assèche à force de l'utilisation et il tombe dans les pommes et a grand besoin de boire.

- Taekwendo / Terre: Cet art martial Coréen lui permet de contrôler la terre et ses variations basique, comme le béton ou le goudron. Comme pour l'eau il ne peut pas créer de terre. La terre qu'il peut contrôler est d'un volume restreint. Pas plus de 5kg à la fois. La force de la terre qu'il contrôle ne dépasse pas 15km/h. Pas plus de 3 minutes non plus, sinon son corps se couvre de crampe du au durcissement de ses muscles.

Mineur:

- Général: Son énergie devenant plus grande grâce à la pratique augmente son temps d'utilisation à 20 minutes par tranche de deux heures. ( 1 évo )

- Feu: Grâce à sa maîtrise devenant plus grande dans le feu, il peut développer des flammes plus forte et grande, occasionnant facilement des brûlure au premier degrés, moyennement au second, difficilement au troisième et très difficilement au quatrième. Il peut maintenant aussi donner des "coups" avec le feu. ( 2 évo )
Il augmente aussi son temps d'utilisation à 6 minutes. ( 1 évo )

- Eau: Comme pour le feu il peut maintenant contrôler plus facilement l'eau et peut blesser et repousser une constitution moyenne facilement grâce à celle-ci ( 1 évo )
Il augmente aussi son temps à 6 minutes. ( 1 évo )

- Terre: Il peut désormais contrôler 8kg. ( 1 évo )
La vélocité passe a 20km/h. ( 1 évo )
Temps passe à 6 minutes. ( 1 évo )

Biographie

Je vais vous conter mon histoire, installez-vous. Je suis né dans la ville de Seattle, d'un père Anglais, venu essayer de faire fortune aux États-Unis d'Amérique et d'une mère américaine tombée follement amoureuse d'un rêveur. Je peux pas vraiment vous dire si ma naissance à était particulièrement spécial car forcément je ne m'en souviens pas. En tout cas, d'après ma mère, mon père fut tellement heureux d'avoir un garçon que c'est la seule fois de sa vie qu'elle le vit avec les larmes aux yeux.

Mon enfance se fit normalement du côté familiale, durant mes premières années, j'étais surtout élevée par ma mère, mon père tentant encore et encore de rendre sa famille riche. Des années d'innocences et d'insouciances, voilà se que furent ces premières années de ma vie. Mais déjà à cette âge là, je me découvrit une certaines passion pour les livres, bien que je ne comprenais pas ce qu'il pouvait bien avoir écrit dessus, je m’intéressais alors aux images.
Mes premières année à l'école n'était pas bien contrariante, mais c'est celle-ci qui ont forgé ce que j'allais vivre et devenir plus tard. Dés les premières années, j'étais ce qu'on pourrait appeler péjorativement, un premier de la classe, un monsieur je sais tout ou encore un rat de laboratoire. A lire encore et encore, a toujours lever la main pour répondre aux questions et à me goinfrer de connaissance et non de fast-food. Pendant ce temps à la maison, rien de bien nouveau, une mère aimante au foyer, et un père continuant de chasser ses rêves. C'est donc arrivé à l'école moyenne ou middle school, l'équivalent du collège pour les français que tout commença sérieusement à se gâter.

Dés la première année je suis devenu la cible idéal de ceux qui ont besoin de rabaisser pour se sentir exister. Quand j'étais jeune, je préférer de très loin rester cloîtré dans une bibliothèque, plutôt que d'aller taper la balle avec les autres enfants, j'étais d'une constitution plus faible que la moyenne, assez mince, et pas du tout de développement musculaire. C'était donc soit obéir au moindre de leurs demandes, soit se faire frapper, et j'ai bien tenter de résister au début, mais j'ai juste gagné trois points de sutures. Mais c'est pas ça qui fut le plus dur pour moi. C'est ce qui commençait à arriver chez moi. Quand mon père commença à laisser tomber, à ne plus croire en ses rêves. C'est lui qui commença alors à m'élever, mais à sa façon. Ce n'était pas un mauvais père, mais il était surtout très stricte, et peu empathique. Quand je lui expliquais mes mésaventures, il me répétait sans cesse « Et alors ?! Bats toi comme un homme et reprend la situation en main ! » . Et plus les jours passait, et plus ses seuls mots que me répéter encore et encore mon père résonnait dans ma tête.
Les années passèrent et arrivé en fin d'études moyennes, je n'en pouvais plus des brimades, et j'ai tenté de me rebeller, comme mon père me le répétait toujours. Autant vous dire que ça s'est pas très bien passé, et que j'ai failli perdre la vue d'un oeil à cause d'un très mauvais coup. C'est d'ailleurs ce même coup fait qu’aujourd’hui je porte des lunettes, ça a endommagé légèrement ma vue sur le long terme.

Après m'être remis de cette mauvaise expérience, plutôt que de rester abattue, j'ai repris les choses en main, comme mon père me l'avait si grandement répété. J'ai arrêté les études de manière traditionnel, et j'ai pris ma propre éducation en main avec l'accord de mes parents. J'étudiais ce que je voulais étudier et quand je voulais l'étudier et cela chez moi. N'allez pas croire que j'ai fais ça pour fuir la vie à l'école, nan, j'ai fais ça pour avoir encore plus de temps pour faire ce qui allait devenir ma deuxième plus grande passion, les sports de combats. Tout les jours, pendant 3 heures, c'était session sport de combat, avec 1h30 de théorie, et 1h30 de pratique, sauf le dimanche et le mercredi pour laisser mon corps se reposer. J'ai alors commencé avec la boxe anglaise, le grand classique dira-t-on.
Et grâce à mon entraînement acharné, j'ai réussi, oui j'ai réussi à devenir vraiment bon dans ce sport de combat, au point de pouvoir même postuler dans la ligue des pros si je le voulais. J'avais alors 17 ans ( et quelques mois ). Ce qui s'en est suivi est lui tout à fait hors du commun, alors que je m'entraînais comme toujours, j'ai ressenti comme une forte chaleur à la pointe de mes poings. En me concentrant sur celle-ci, j'ai réussi à faire sortir un flamme lors d'un jab. Totalement époustoufler par ce qui s'en est suivie, je me suis alors entraîner à comprendre pourquoi, comment, depuis quand. Mais aucun livre ne me donnait de réponse, j'ai pourtant même cherché dans des livres parlant de combustion spontané. C'est alors que j'ai compris que si aucun livre ne me donnait de réponse, alors je ferais mon propre livre.

J'ai alors commencé à noter tout les détails de celui-ci pour comprendre comment fonctionnait cette chose. Et déjà, j'ai pu comprendre que c'est seulement quand je pratique la boxe anglaise que je peux faire sortir des flammes de mes poings, mais aussi je peux pouvais faire varier leurs mouvements et leurs intensités. Pas grandement, mais je pouvais quand même le faire. Et donc j'ai commencé a pratiqué un autre art martial en parallèle, pour ne pas perdre de temps dans ma deuxième passion. J'ai commencé à étudier un art serein et calme, connu pour ses techniques fluides et harmonieuses, un art chinois du nom de Taï-chi. Contrairement à la boxe, le Taï-chi est un art qui se base sur la force intérieur et non extérieur comme la boxe, je trouvais alors cet art parfait pour être en harmonie avec mon entraînement de boxe.

Mais avant ça, retournons aux études traditionnel, car j'avais réussi à sortir de ma faiblesse, développant mon corps et mon esprit à la mesure ou je n'avais plus peur de ceux pouvant me harceler. Et donc je rentrais alors dans ma première année de collège, ou université pour faire plus simple, à l'âge de 19 ans pour faire médecine, pour encore mieux comprendre le corps, et surtout mon corps. En soit, j'avais toujours des peurs, peur de devoir affronter à nouveau des personnes malveillantes, peur de devoir me battre pour de vrai dans une situation non encadré pour la première fois, mais je n'en ai pas eu besoin, mon caractère et mon attitude me faisait devenir invisible devant les autres. Et ainsi les années continuaient de passer.

21 ans, je maitrisais enfin le Taï-chi, et comme pour la boxe, je découvris un nouveau grand secret de mon corps, le contrôle de l'eau grâce au Taï-chi. Pour moi ce fut claire, je peux contrôler les éléments grâce aux art-martiaux et j'entrepris alors de maîtriser le maximum d'art martiaux possible. Le karaté, le krav maga, le ju-jitsu, mais rien, le temps coulait et mon pouvoir rester bloquer à seulement deux éléments. A l'âge de 25 ans.

Entre-temps ma vie social s'épanouissait, et je commençait à avoir des amis, et des amies. Grâce à l'éducation de mon père, qui pouvait paraître rustre de la manière dont je vous le décrit, mais qui a toujours su faire preuve de galanterie, un vrai gentleman anglais. Mais je commençais aussi à me faire remarquer, moi et mon corps au premiers abord faible sous mes vêtements et mes lunettes. Autant vous dire que à ce moment là, la confiance en moi m'a totalement permis de faire face aux « soucis » que j'ai pu rencontrer avec des hommes gênant.

27 ans, diplômé d'un doctorat en médecine et totalement comblé dans ma vie, je continuait mon rythme de vie habituelle, et plutôt que de partir travailler dans une institut de médecine, j'ai décidé d'apprendre aux plus jeunes.

29 ans, nouvelle découverte pour mon pouvoir, le taekwondo et le pouvoir de la terre. J'ai vraiment aimer ce moment de ma vie, car j'avais commencé à croire que seule deux éléments m'était accessible, et puis entre temps j'avais aussi appris le judo et le sambo.

Et pour finir, 31 ans, une organisation du nom de Xenoma me contacte et me fait comprendre qu'ils sont au courant pour mon secret, qu'ils savent ce que je peux faire et ce que je sais faire. Pris de panique, j'ai d'abord simplement raccroché. Mais suite à des lettres, mon avis changea. Il y avait un poste pour moi, sur une île de pacifique, avec à la clef un poste de professeur pour apprendre aux plus jeunes qui sont comme moi à maîtriser leurs particularités. Alors avec un rire nerveux face à cette offre en or, je fis mes bagages, embrassa ma mère, salua mon père, fit une accolade à mes amis et partie direction Alma pour une nouvelle vie !

Revenir en haut Aller en bas
 
A new challenger!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» -Match for Challenger N°2
» A NEW CHALLENGER AS BEAN DETECTED
» Le challenger et la spectatrice [Privé: Wind/Alice]
» Undertaker vs Big Show [Challenger n°1 title ECW]
» Challenger Myrtille défie Champion de Centrapolis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Xenoma :: Avant le rp :: Gestion de personnage :: Personnages archivés-
Sauter vers: